Kid Ramos
Cette fiche a été visualisée 1462 fois
1999 Kid Ramos Kid Ramos  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Evidence Music Inc
ECD 26104-2
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : Dead Love 4:03
Milton Campbell /Oliver Sain
1- 2 : No More Alcohol 3:01
Jimmy Liggins
1- 3 : Leave Me Alone 3:03
Ray Agee
1- 4 : Three Hundred Pounds Of Joy 4:01
Willie Dixon
1- 5 : Walk-Around Telephone Blues 3:44
James Harman
1- 6 : The Jig's Up 3:33
Jerry McCain
1- 7 : Open Up Your Heart 3:32
Ray Agee
1- 8 : Cold Chicken And Beef 3:18
David Ramos
1- 9 : Fiddle De Dee 3:46
Pee Wee Crayton
1- 10 : One Woman, One Man 4:17
David Ramos
1- 11 : It Takes Time 4:16
Otis Rush
1- 12 : I Don't Believe 3:09
Don Robey
1- 13 : Helsinki Laundromat Blues 6:17
James Harman
1- 14 : Bandstand Boogie 3:30
Charles Albertine
1- 15 : I Would Be A Sinner 3:07
Jerry West
Commentaires :
Pascal Lob (10-11-2001)
Tout le monde est couché, j'ouvre la bouche de mon mange galette et y enfourne la tartine. Que nous réserve ce gratteux qui a l'air rescapé des Stray cats ?
Dead Love
Les cuivres m'accrochent dès l'intro et me portent jusqu'au bout du morceau. La guitare répond au chant en petites phrases assassines. L'image d'Albert Collins m'a traversé l'esprit. Kim Wilson est égal à lui-même. Voilà une galette qui commence bien.
No More Alcohol
Un titre tenu par une basse/batterie calme sur laquelle le piano vient nous tricoter un petit tapis souriant. Les souffleurs s'amusent tranquillement et Lynwood Slim nous raconte tranquillement son histoire. Quand la guitare trés discrète, voir absente sur le chant, débarque pour un solo en colère, je m'installe dans le canapé et me sert un bourbon.
Leave Me Alone
Alors là Willie Chambers est royal, une voix râpeuse à souhait. La guitare se mélange à l'orgue jusque dans le solo mené par l'un, soutenu par l'autre puis inversement. Court mais efficace, j'adore. J'enfile le casque si quelqu'un me dérange, je tape.
Three Hundred Pounds Of Joy
Là, le principe question réponse est vraiment net, la réponse, cuivres plus guitare, un peu chargées mais après le solo de guitare je leur pardonne. Surtout qu'il est conclu par un solo de piano. Je me ressers, si je fais ça jusqu'au bout je meurs.
Walk-Around Telephone Blues
L'harmonica de James Harman lance ce titre trés Swing années 30. L'accompagnement guitare est à tomber. Heureusement, je suis déjà vautré. Le final harmo/chant (seuls) m'a achevé.
The Jig's Up
Janiva Magness est impériale. L'accompagnement guitare fluide en continue, sans jamais empiéter sur le chant. Et encore un solo superbe.
Open Up Your Heart
Un tempo lent, avec des cuivres tenus. Un style général que j'apprécie moins mais qui reste très bien fait. Ouf, j'ai cru que j'allais tout aimer.
Cold Chicken And Beef
Une très bonne composition du Kid, très swing. Si j'étais pas aussi vautré, je danserai. Un thème guitare/cuivres puis un thème cuivres/guitare et chacun y va de son solo, guitare, sax, orgue. Tant pis, je prends un risque, je tape du pied.
Fiddle De Dee
Un petit tour dans le monde de la glisse. Le Kid est tout aussi pertinent en slide swing.
One Woman, One Man
Ce titre là, est plus chanson que Blues et ne m'accroche pas. J'attends que çà passe.
It Takes Time
Encore une fois l'image d'Albert Collins est passé, est ce que je fais une fixation. Encore un très bon titre. L'esprit est un peu différent du reste, c'est peut être ça qu'on appelle le Chicago Blues. M… il joue ce Kid.
I Don't Believe
Cette Janiva Magness me donne envie d'écouter ce qu'elle produit sous son nom. Par contre sur le solo de guitare, toujours très bon, c'est les cuivres qui m'épatent.
Helsinki Laundromat Blues
Là encore, j'adhère moins, c'est toujours comme ça sur les tempos lents.
Bandstand Boogie
Un thème guitare/sax qui marche très bien. Une série de solos guitare, orgue, trompette, sax très Jazzy et très planants, du bonheur.
I Would Be A Sinner
Kid Ramos prend le micro en plus de la slide et c'est très bon. L'album est déjà fini, dommage.
Globalement c'est une très bonne galette, qui garde une homogénéité malgré le manége des musiciens. 3 titres qui me conviennent un peu moins mais qu'il ne faut pas jeter pour autant. C'est une galette de guitariste sans être une démonstration. J'ai pris bien du plaisir à l'écouter. J'ai quand même un étage à monter avant de me coucher, Allez, je me le remets une petite fois, pour la route.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine