Big Bad Voodoo Daddy (2)
Cette fiche a été visualisée 963 fois
1998 Big Bad Voodoo Daddy (2) Big Bad Voodoo Daddy  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Coolsville Records
INTD90290
Sous Licence :
Interscope Records
Distribution :
Universal Music
 
 
Musiciens :
Andy Lucious Rowley : Caisse Claire
Dirk Shumaker : Chant , Basse
Glen The Kid Marhevka : Chant , Trompette
Jeff Harris : Trombone
Joshua Levy : Chant , Piano
Karl Hunter : Caisse Claire , Clarinette
Kurt Sodergren : Batterie
Scotty Morris : Guitare , Chant

Titres :
1- 1 : The Boogie Bumper
Scotty Morris
1- 2 : Mr. Pinstripe Suit
Scotty Morris
1- 3 : King of Swing
Scotty Morris
1- 4 : Minnie The Moocher
Cab Calloway /Irvin Mills
1- 5 : You & Me & The Bottle Makes 3 Tonight

1- 6 : Jump With My Baby

1- 7 : Maddest Kind Of Love

1- 8 : Go-Daddy-O
Scotty Morris
1- 9 : Please Baby
Scotty Morris
1- 10 : Mambo Swing

1- 11 : Jumpin Jack
Scotty Morris
1- 12 : So Long, Good Bye
Scotty Morris /Andy Rowley /Dirk Shumaker /Ralph Votrian
Commentaires :
Pascal Lob (01-08-2004)
J’ai commandé cette tartine un peu par hasard, juste à cause de son classement dans la catégorie Rétro Swing. Au premier titre, The Boogie Bumper, le charlé, aidé par les claps de mains lancent la machine à un tempo redoutable, déjà le swing est là. Un « come on ! » propulse le piano dans un Boogie endiablé jusqu'à ce que les cuivres entrent en claquant la porte. Au bout de 30 secondes, je sais déjà que j’ai bien fait d’acheter cette tartine. Mr. Pinstripe Suit lancé par les cuivres, Wahou! ces cuivres! toujours en mouvement, sax et trombone entremêlant leurs mélodies pour finir par se rejoindre au moment ou la trompette décroche, rejointe à son tour par le second sax pour finir à quatre sur une note fixe avant un clin d’œil de la trompette en sourdine et l’entrée du chant. Cet art de créer des nappes pendant que les autres prennent les avant postes, de se faufiler dans les contre-chants de se répondre dans la stéréo. Non d’un arpége ! c’que c’est bon !. Excuser moi si j’ai quelques difficultés à continuer à écrire mais je suis collé au plafond, dès que je retombe, je vous dirais que 11 titres sur 12 sont écrits par Scotty Morris, guitariste chanteur de l’équipe, que la seule reprise est le fameux Minnie the Moocher de Cab Calloway et qu’elle est plutôt pas mal réussie, qu’il n’y a rien à jeter, que les titres lents ont une ampleur étonnante. J’ai quand même été décroché du plafond par le neuvième titre, Please Baby, qui met la guitare en avant dans une ambiance à la Santana et je suis par très fort en Santana. Heureusement, le Mambo Swing qui suit m’a propulsé devant mon ordinateur sur lequel j’ai immédiatement commandé deux autres rondelles de la même bande.
A avoir.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine