Who Drank My Beer ?
Cette fiche a été visualisée 1045 fois
2007 Who Drank My Beer ? Bad Mules  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
Ref : MULE2007
 
 
Musiciens :
Cedric Le Goff : Piano , Orgue Hammond
Denis Agenet : Batterie
Josh Miller : Chant , Guitare
Julien Broissand : Guitare
Karl W Davis : Chant
Maxime Marchand : Contrebasse , Basse
Philippe Ménard : Guitare

Titres :
1- 1 : That Ain't right 4:23
Karl W Davis /Bad Mules
1- 2 : Walkin 5:18
Karl W Davis /Bad Mules
1- 3 : Who Drank My Beer 3:53
Dave Bartholomew
1- 4 : Good Woman 5:19
Karl W Davis /Bad Mules
1- 5 : back at The Shack 3:20
Karl W Davis /Bad Mules
1- 6 : You Follow Your Road 3:19
Karl W Davis /Bad Mules
1- 7 : Wideglide Mama 2:41
Karl W Davis /Bad Mules
1- 8 : Pneumonia 3:11
Joe Tex
1- 9 : Wasted Days and Wasted Nights 3:14
Freddy Fender
1- 10 : Tears On My Cheeks 2:27
Karl W Davis /Bad Mules
1- 11 : Just a Matter of Time 4:31
Josh Miller /Bad Mules
1- 12 : Truly 4:05
Karl W Davis /Bad Mules
1- 13 : I Got Loaded 3:43
Camille Bob
1- 14 : Prison Blues 4:37
James Moore
Commentaires :
Pascal Lob (30-01-2007)
Lors de notre rencontre avec le band en aout dernier, nous avions appris le départ de Christelle Naggiar. Remplacée pour la circonstance par Josh Miller nous attendions de voir sous quelle formule le band allait bien pouvoir rebondir. C’est donc avec l’oreille frétillante que j’ai glissé cette tartine dans l’orifice prévu à cet effet.
Au premier titre, j’ai cru que Bernard Sellam (Awek) était venu chanter avec eux. Puis j’ai constaté qu’il s’agit en fait de Karl W Davis nouvelle recrue officiant aux cordes vocales. En essayant d’oublier la première impression, j’ai eu l’impression d’entendre tour à tour Rick Estrin (Little Chalie & The Nightcats) ou James Harman. Je vous assure que dans ma bouche c’est très loin d’être une insulte et j’espère que le groupe compte ces personnes au nombre de leurs références sinon je vais encore avoir droit à des mails m’expliquant comment me débarrasser des quantités de matières fécales qui encombres les orifices ordinairement utilisés à de simples activités acoustiques.
Mais revenons à nos moutons, et même à nos mules en l’occurrence. Il ne m’a pas fallu bien longtemps pour comprendre qu’en toute tranquillité, Denis Agenet à la batterie et Maxime Marchand à la basse ont installé une assise solide pour les tricotages des solistes. Julien Broissand, six cordiste en titre en profite bien sans prendre les devants et même si ici ou là il se fait seconder par Josh Miller ou Philippe Ménard, la tartine garde une unité de son et une fluidité de jeu qui fini par sembler n’être que légèreté. En bref c’est une excellente tartine et même si j’ai trouvé l’orgue de Cedric LeGoff un peu trop présent sur quelques titres, aucune faute de goût ne vient ternir cette écoute et le (à mon goût) dispensable « Wasted Days and Wasted Nights » fini par se fondre dans le plaisir que m’a procuré cette tartine résolument swingante.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine